Le Vodou, une religion africaine incomprise

Le vodou, parfois orthographié vaudou ou vodoun, est une religion que pratiquent les peuples Adja, Ewe et Fon du Bénin, du Togo, du Ghana et du Nigeria. Bien que souvent associé à des pays comme Haïti, le vodou, ou plus précisément le « vodoun », est avant tout une religion ouest-africaine qui a atterri dans les Caraïbes. Ses racines sont ancrées dans le peuple Fon du royaume du Dahomey qui est l’actuel Bénin.

Le terme Vodou veut dire « esprit » ou « divinité » dans la langue Fon. Le principe fondamental du vodou est que tout est esprit. Alors, comment en est-on venu à considérer le vodou comme maléfique et le côté obscur du surnaturel ? Pour répondre à cette question, Yesooo vous explique d’où vient le vodou, comment il a atterri en occident et pourquoi l’on devrait changer de regard sur cette religion africaine.

Comment et pourquoi est né le vodou ?

Le vodou est un syncrétisme associant la religion vodoun d’Afrique de l’Ouest et le catholicisme romain, pratiqué par les descendants des Dahoméens, des Kongos, des Yorubas et d’autres groupes ethniques qui avaient été réduits en esclavage et déportés à Saint-Domingue (nom que portait Haïti à l’époque) et qui ont été partiellement christianisés par les missionnaires catholiques romains aux 16ème et 17ème siècles.

Dans la religion Vodou, toute chose relève de l’esprit, et les êtres humains sont des esprits qui peuplent le monde visible. Le monde invisible, quant à lui, est peuplé d’esprits, d’anges, d’ancêtres et de personnes récemment décédées.

Le principal but du culte vodou est de rendre service aux esprits, de leur adresser des prières et de réaliser divers rites de dévotion destinés à Dieu et à des esprits particuliers, en échange de la santé, de la protection et des faveurs. 

Par ailleurs, les modèles de culte suivent divers dialectes, esprits, pratiques, chants et rituels. Le culte Vodou vise à améliorer et à rétablir un certain équilibre et une certaine énergie dans les relations entre les personnes et entre les personnes et les esprits du monde invisible.

Pourquoi regarder le vodou autrement ?

Le vodou est originaire du Dahomey, actuel Bénin. Mais avec la traite négrière, la religion Vodou s’est répandue dans d’autres pays à savoir les Caraïbes ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud. Au Bénin, le Vodou est une religion officiellement reconnue et le 10 février est considéré comme la fête du ‘’Vodoun’’. Néanmoins, le Vodou reste une religion assez mal comprise notamment en raison de sa représentation erronée dans les médias.

En effet, les adeptes du culte Vodou le pratiquent pour les mêmes raisons que celles qui motivent la pratique de toute autre religion. Le Vodou offre un certain sens du but, de la paix et de l’ordre et les croyants invoquent les êtres divins pour recevoir des faveurs dans divers domaines tels que la santé, la vie de famille et le bien-être au travail. Cela est assez similaire à ce que font les autres religions, n’est-ce pas ?

Pour conclure, le Vodou ou plus précisément le Vodoun est une religion endogène ancrée dans la culture béninoise et de certains pays de l’Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’une religion comme toute autre qui prône la paix et l’harmonie. Elle reste malheureusement assez incomprise. Il convient donc en tant qu’africains que nous changions notre regard sur cette religion qui appartient à notre patrimoine culturel.

Le Ghana est situé en Afrique occidentale tout près du bord du Golfe de Guinée. Il est constitué de différents groupes ethniques parmi lesquels les peuples de Winneba...

Beaucoup plus tourné vers le statuaire, l’art africain existe cependant sous une autre forme. Au Burkina Faso, les Gourounsi ont une autre manière d’exposer l’art, la culture africaine....

Les Somba sont des peuples originaires du Bénin et établis dans la chaîne de montagnes de l’Atakora (au Nord-Ouest du pays)...

Les Dans ivoiriens sont généralement appelés « Yacouba » par erreur tout simplement parce qu’ils commencent leurs palabres en prononçant le mot « Yapeuba »....

Arthur Ella est un illustrateur autodidacte camerounais, né le 11 juin 1988 dans la ville de Bafoussam...

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider
fr_FRFR
Enable Notifications    OK No thanks