Les danseurs de couteaux de la tribu Yacouba en Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire est un pays situé en Afrique de l’Ouest avec une ouverture sur le Golf de Guinée. Le peuple ivoirien est constitué d’une panoplie de groupes ethniques parmi lesquels les Dan ivoiriens. Les Dans ivoiriens sont généralement appelés « Yacouba » par erreur tout simplement parce qu’ils commencent leurs palabres en prononçant le mot « Yapeuba ».

Lorsque Yapeuba est déformé, il devient Yacouba. Ce peuple s’est installé dans les montagnes du Man. L’une de ses représentations culturelles est le grand masque à bec, très utilisé dans les cérémonies d’associations d’hommes Koma d’origine soudanaise.

L’une des particularités des Yacouba est leur danse de couteaux. Alors comment les danseurs de couteaux parviennent-ils à effectuer cette danse qui demande agilité et talent ? Yesooo vous donne une ébauche de réponse dans cet article.

Comment sont choisis les danseurs de couteaux de la tribu Yacouba ?

Les danseurs de couteaux de la tribu Yacouba en Côte d’Ivoire sont des danseurs traditionnels qui ne sont pas choisis au hasard. Pour devenir danseur de couteaux ou danseuse de couteaux, il faut tout d’abord avoir été minutieusement choisi pour faire partie d’une société secrète de l’ethnie.

Vous n’y croirez certainement pas, mais il existe encore des sociétés secrètes de nos jours. C’était à l’époque un grand honneur pour les familles d’avoir un des leurs dans une société secrète.

Dans ce genre de société, le secret est important. Il ne faut jamais dévoiler le secret d’une confrérie à un néophyte. Le secret est transmis en fonction du grade du danseur dans la société. Une fois dans la société, le danseur se doit de réussir de nombreuses épreuves.

Lorsque le danseur atteint certains grades élevés de la société, il est tatoué presque sur tout le corps avec du kaolin (argile blanche), qui est vu comme un signe de lumière. Vous verrez donc sur les danseurs de couteaux, des tatouages faits à base d’argile blanche de la tête au pied. Ces tatouages sont réalisés grâce au cure-dent, à l’ongle et au peigne fin.

Quels sont les entraînements à suivre par ces danseurs traditionnels ?

Les danseurs de couteaux ont généralement des abdominaux en béton et la peau ferme. Obtenir de pareils abdominaux demande beaucoup de travail. Ainsi, dès l’aube, filles et garçons commencent la gymnastique et cela pourrait s’arrêter très tard dans la soirée pour les moins agiles. Il leur faut maitriser les sauts périlleux pour pouvoir développer de la souplesse. En plus de cela, ces danseurs sont soumis à un régime végétarien strict qui n’autorisait que la consommation d’œufs durs et qui ne permettait surtout pas les aliments fermentés.

Les danseurs devaient également travailler les sauts dans la forêt par le biais de liane. Ici, il est important pour le danseur de développer la précision pour éviter les accidents graves. Ces danseurs n’ont pas peur et chez eux, l’agilité, la précision et des gestes et la résistance aux épreuves sont des qualités inavouables. Sans parler, le danseur et sa partenaire doivent communiquer par des gestes et le regard.

Après avoir réussi plusieurs épreuves, les danseurs de couteaux sont capables d’effectuer des contorsions sans toutefois se blesser.

Vous pourrez ainsi profiter des spectacles de danse à nul autre pareil. Durant la danse des couteaux, les danseuses de couteaux sont tout d’abord projetées par des maîtres. Après plusieurs sauts périlleux, chaque maître récupère sa danseuse sur des poignards.

Il faut surtout noter que les danseuses de couteaux sont généralement des petites filles. C’est presque inimaginable ce qu’elles font et c’est très beau à voir.

Conclusion

Les danseurs de couteaux de la tribu Yacouba sont de véritables légendes pour la Côte d’Ivoire. Des sauts périlleux, des contorsions et des gestes précis, sont les principaux secrets de leur agilité et de la beauté de leur spectacle. Si vous voulez assister à ces danses traditionnelles, une fois en Côte d’ivoire, veuillez vous rendre dans des villages tels que Douépleu, Sompleu, Lieupeu, Gouana, Yo et Godofouma.

Le Ghana est situé en Afrique occidentale tout près du bord du Golfe de Guinée. Il est constitué de différents groupes ethniques parmi lesquels les peuples de Winneba...

Beaucoup plus tourné vers le statuaire, l’art africain existe cependant sous une autre forme. Au Burkina Faso, les Gourounsi ont une autre manière d’exposer l’art, la culture africaine....

Les Somba sont des peuples originaires du Bénin et établis dans la chaîne de montagnes de l’Atakora (au Nord-Ouest du pays)...

Les Dans ivoiriens sont généralement appelés « Yacouba » par erreur tout simplement parce qu’ils commencent leurs palabres en prononçant le mot « Yapeuba »....

Arthur Ella est un illustrateur autodidacte camerounais, né le 11 juin 1988 dans la ville de Bafoussam...

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFR
Enable Notifications    OK No thanks