Bénin Tribu Somba

Les Somba sont des peuples originaires du Bénin et établis dans la chaîne de montagnes de l’Atakora (au Nord-Ouest du pays). Ils sont constitués de plusieurs communautés à savoir, les Berba, Waaba, Natemba, Otammari et les Yendé. Ce peuple partage une frontière avec leurs parents Gur au pays limitrophe, le Burkina Faso. L’une des fiertés de la tribu Somba du Bénin est qu’elle possède le « tata somba » qui est un véritable bijou pour le tourisme.

Les Somba sont des peuples que l’on retrouve à la fois au Togo et au Bénin. Cependant, dans cet article, Yesooo vous parlera précisément des Somba du Bénin.

Histoire des Somba

Les Somba étaient vus à l’époque de la colonisation comme un peuple redoutable aux yeux des colons, un peuple sauvage, non civilisé, et parfois considéré comme peu intelligent. Ce groupe de personnes préférait leur mode de vie au mode que les européens voulaient leur inculquer. Aujourd’hui, c’est comme une insulte d’appeler quelqu’un Somba.

Du point de vue religieux, les missionnaires catholiques par leurs enseignements du christianisme ont divisé les Somba en plusieurs unités à savoir les Natemba, Waaba, Berba (Byèrebe), Gurmanceba, Niendé (Bèbèlibè) et bien d’autres.

Les différentes communautés Somba et leurs spécificités

L’expression Somba fait donc référence à un peuple constitué de plusieurs communautés du groupe gur. On distingue entre autres : Berba, Otammari, Yendé, Waaba, Bèsoribè, Bètchaabè, Bètaabè et bien d’autres. Parmi ces communautés, on peut retenir en fonction des particularités :

  • Les Waaba qui sont des personnes pratiquant la circoncision et l’excision chez les adultes. Cependant, les peuples des autres communautés ne le font pas.
  • Les Bèsoribè (un clan des Bètammaribè) continuent de pratiquer la circoncision des adultes.
  • les Bètammaribè sont reputés pour la construction du tata appelé ditammari qui signifie en langue des Bètammaribè Tètammètchiintè, la maison de Otammari. Cette communauté (particulièrement les Boukoumbé) a aussi pour particularité de cultiver le fonio.

En dehors de tout ceci, les Somba ou Batammariba pratiquaient tous à l’époque ancienne avant l’ère de la chirurgie plastique, l’agrandissement du pénis. Ils étaient reconnus comme étant des experts de l’allongement de la virilité et de l’élargissement lors des cérémonies d’initiation.

Cérémonie d’agrandissement du pénis

Elle était instituée principalement pour initier les garçons à l’âge adulte. Pour cela, les Somba utilisaient une herbe traditionnelle qu’ils pilaient puis embaumaient sur le pénis de chaque garçon concerné.

Ensuite, une branche d’arbre ou un ivoire était coupé et aussi, un trou particulier était fait pour l’initié. L’initié devait par la suite mettre son pénis dans ce trou. Puis le garder pendant des mois jusqu’à ce qu’il atteigne la taille et la longueur de son choix avant de le retirer.

Lors des derniers rituels d’agrandissement de pénis, les épaules des initiés étaient drapées de vêtements riches, le cou décoré par des cauris et des coiffes à cornes étaient posées sur la tête.

En plus de cela, cette tribu africaine était précisément appréciée pour ses talents d’architectes.

Les célèbres tata Somba

Lorsqu’on parle de l’expertise architecturale des Somba, on évoque principalement les Tata Somba. Bref on ne saurait parler des Somba sans en parler.

Le tata Somba est un type particulier d’habitat que construisaient les Somba. Aujourd’hui l’Unesco en a recensé plusieurs qui sont sous sa protection car ces habitations d’architecture unique sont malheureusement en voie de disparition. Les tata Somba sont en quelque sorte des châteaux forts ou des forteresses qui servaient autrefois de rempart, d’habitat et de grenier.

Aujourd’hui ce type d’habitations fait la fierté du tourisme béninois. On dénombre encore de nos jours jusqu’à 5000 tatas. Il est donc possible de visiter ces maisons-forteresses de nos jours et encore plus grâce à des guides formés.

Le bénin est un pays d’Afrique de l’Ouest dans lequel ont vécu des peuples historiques appelés Somba. Ces peuples atypiques étaient pour un mode de vie barbare au temps colonial. Cependant, ils ont fini par accepter de nouvelles façons de vivre.

Aujourd’hui ils ne restent d’eux que de magnifiques habitations dénommées tata sombas. Ces forteresses en terre font l’objet de plusieurs excursions par an au Bénin. De ce fait, l’Etat Béninois veut créer une route dite route « des tatas Sombas » pour faciliter l’accès à ces architectures préhistoriques.

Vous avez envie d’y aller ? Faites vos bagages et planifier un voyage plein de découvertes au Bénin, le pays des Somba.

Le Ghana est situé en Afrique occidentale tout près du bord du Golfe de Guinée. Il est constitué de différents groupes ethniques parmi lesquels les peuples de Winneba...

Beaucoup plus tourné vers le statuaire, l’art africain existe cependant sous une autre forme. Au Burkina Faso, les Gourounsi ont une autre manière d’exposer l’art, la culture africaine....

Les Somba sont des peuples originaires du Bénin et établis dans la chaîne de montagnes de l’Atakora (au Nord-Ouest du pays)...

Les Dans ivoiriens sont généralement appelés « Yacouba » par erreur tout simplement parce qu’ils commencent leurs palabres en prononçant le mot « Yapeuba »....

Arthur Ella est un illustrateur autodidacte camerounais, né le 11 juin 1988 dans la ville de Bafoussam...

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider
fr_FRFR
Enable Notifications    OK No thanks